Nous prônons une évaluation continue, à savoir une évaluation constante, permanente tout au long de l’apprentissage de l’élève. Chaque travail, chaque exercice, chaque participation sont évalués afin de permettre à tout moment à l’élève comme au professeur d’évaluer la progression de l’élève vers l’acquisition de ses compétences.

En ce sens, les évaluations ou travaux plus formels ne sont qu’une étape formative du processus d’évaluation, un outil parmi d’autres pour constater l’état des connaissances et savoir-faire de l’élève. L’évaluation n’est d’ailleurs jamais une fin en soi et, pour chacune d’entre elles, l’élève est amené à s’auto-évaluer et à proposer une analyse fine de ses résultats, par exemple en s’imposant au moment de la correction un défi qui lui permettra de s’améliorer lors de la prochaine évaluation du même type.

Un instant est d’ailleurs laissé à l’élève pour prendre le temps de cette observation, de cette réflexion sur sa situation, ses forces, ses faiblesses et les moyens de mieux se connaître pour parvenir à s’améliorer. Réflexions et réalisations qui prendront notamment la forme d’un portfolio, véritable miroir de ce qu’est l’enfant, l’élève et de l’état constant de ses apprentissages.

De ce fait, l’élève peut se voir en constante progression jusqu’à la maîtrise réelle de ses compétences. L’échec au sens traditionnel n’existe pas, non seulement par l’absence de notations chiffrées, mais aussi et surtout parce que l’élève n’est jamais stigmatisé pour ses erreurs qui font au contraire partie du processus d’acquisition. Le rôle de l’élève est de s’investir dans son processus d’apprentissage et c’est le manquement à cet investissement indispensable qui est seul considéré comme un échec.

Au terme du degré, l’élève passe les épreuves externes certificatives (CE1D, CESS…) pour lesquelles il aura été pleinement préparé.

 

À l’issue de chaque période, un bulletin permet aux différents acteurs de l’enseignement de proposer un état des lieux plus détaillé et global de la situation de l’enfant, pour chaque compétence dans chaque discipline.

En plus de reprendre l’ensemble des résultats actuels de l’élève, le bulletin est aussi l’occasion pour chacun de se mettre à la disposition de la réussite de l’enfant : tandis que l’élève met en place une série d’engagements qui paraissent utiles à sa progression, les professeurs et parents de leur côté mettent à disposition leur temps, leurs compétences, etc. pour aider l’élève à concrétiser ses engagements.

Le bulletin n’est donc jamais le simple constat d’une situation passée, il est l’occasion d’une discussion entre les trois parties du triangle éducatif (élèves, professeurs, parents) afin de mettre en place de nouveaux objectifs individuels pour la période suivante.

C’est pourquoi le bulletin ne propose pas uniquement un ensemble d’appréciations liées à chaque discipline mais qu’il est aussi articulé autour d’observations sur les états social et intellectuel et de l’élève.

Nous contacter

Une remarque ? Une question ? N'hésitez pas à nous écrire !

Entrez le(s) mot(s) recherché(s) et appuyez sur "Enter"